Un gymnase à Echallens, débat faussé!

Nous pub­lions ici, avec son autori­sa­tion, la let­tre de lecteur que le Chal­len­sois Pas­cal Chate­lain a écrite au quo­ti­di­en «24 heures» suite au débat organ­isé par les par­ti­san d’un gym­nase à Court-Champ, le 2 sep­tem­bre dernier. 

A l’initiative des par­ti­sans du «OUI» pour ériger un Gym­nase à Echal­lens, le débat du 2 sep­tem­bre a été d’emblée faussé lorsque le directeur de la Direc­tion générale de l’enseignement pos­to­blig­a­toire, M. Lionel Eper­on, a mis le couteau sous la gorge des chal­len­sois présents en déclarant: nous avons besoin d’un gym­nase à Echal­lens et rapi­de­ment en plus! En cas de refus, il n’y a pas de plan B. Or selon les politi­ciens locaux, ce pro­jet exis­terait depuis 10 ans. S’il n’y a pas de plan B à ce jour, c’est que per­son­ne n’y a réfléchi sauf, qu’entre temps, la Com­mune d’Echallens, pour per­me­t­tre la réal­i­sa­tion d’un éco­quarti­er de 800 habi­tants à Court-Champ, a passé en zone agri­cole 5 hectares de ter­rains com­mu­naux aux Trois-Sap­ins, sup­p­ri­mant autant de sur­face en zone de con­struc­tions d’utilité publique et com­pro­met­tant du coup l’implantation d’un gym­nase voulu à cet endroit. A Court-Champ, le groupe sco­laire Emile Gar­daz a depuis été com­plété par deux impor­tants bâti­ments réduisant là aus­si la disponi­bil­ité de ter­rains con­structibles pour l’implantation raisonnable d’un gym­nase. Ain­si, par deux fois, la Com­mune a gal­vaudé les chances d’accueillir dans des con­di­tions accept­a­bles un gym­nase de la taille envis­agée par l’Etat!  Ce n’est pas aux chal­len­sois de subir main­tenant les effets d’une sur-den­si­fi­ca­tion due à une poli­tique chal­len­soise de grenouille qui se veut faire aus­si grosse que le bœuf!  Nous voterons donc NON le 27 sep­tem­bre à la vente du ter­rain à L’Etat de Vaud.

- Pas­cal Chatelain -
archi­tecte EPFZ 

Share This