Le jour où le Conseil communal a rendu impossible la construction du gymnase aux Trois-Sapins

En adop­tant le plan par­tiel d’affectation du Crépon, en 2016, le Con­seil com­mu­nal d’Echallens accep­tait que des ter­rains soient déclassés en zones agri­coles aux Trois-Sap­ins, afin de don­ner plus de sur­face con­structible au futur quarti­er. Sans le savoir ni le vouloir, il blo­quait ain­si la con­struc­tion d’un gym­nase au nord-est de la com­mune.   

C’était le point 6 à l’ordre du jour, ce jeu­di 28 avril 2016 : «Adop­tion du plan par­tiel d’affectation (PPA) “Record-Crépon Est”.» Quel rap­port avec le gym­nase que, qua­tre ans plus tard, la Munic­i­pal­ité espère voir con­stru­it à Court-Champ après que le Can­ton ait refusé d’acheter le ter­rain situé aux Trois-Sap­ins?

Le 18 jan­vi­er 2016, la Munic­i­pal­ité, dirigée par le syn­dic Jean-Paul Nicoulin, avait envoyé un préavis munic­i­pal* devant con­sacr­er le pro­jet du nou­veau quarti­er que l’on qual­i­fiera plus tard d’«éco». Un préavis de 20 pages, accom­pa­g­né de 23 pages d’annexes. Par­mi ces pages, celles con­cer­nant «La stratégie de com­pen­sa­tion SDA et les impacts de la LAT (avec mod­i­fi­ca­tion de notre PGA)». Cette stratégie con­sis­tait, notam­ment, à pass­er des par­celles des Trois-Sap­ins de l’affectation «zone d’utilité publique» à l’affectation «zone agri­cole», afin de per­me­t­tre de pass­er d’autres par­celles, du Crépon, de l’affectation «zone inter­mé­di­aire» à l’affectation «zone d’habitation de moyenne den­sité».

En résumé, l’opération don­nait au pro­jet du nou­veau quarti­er l’ampleur néces­saire à sa réal­i­sa­tion en lui octroy­ant de nou­velles zones à bâtir.

C’est ain­si qu’en adop­tant le plan par­tiel d’affectation «Record-Crépon Est», «sous le regard ému et heureux de la Munic­i­pal­ité et en par­ti­c­uli­er de m. le Syn­dic»**, le Con­seil com­mu­nal, sans le savoir ni le vouloir, empêchait que, qua­tre ans plus tard, le gym­nase soit con­stru­it aux Trois-Sap­ins, où ne se trou­verait plus assez de sur­face con­structible.

Egale­ment des frais con­cer­nant les trans­ports publics

Pré­cisons que le Can­ton a évo­qué deux motifs pour expli­quer qu’il renonçait à l’implantation du gym­nase aux Trois-Sap­ins: «la Com­mune d’Echallens avait mod­i­fié en 2016 l’affectation du sol d’une par­tie du secteur des Trois-Sap­ins en pas­sant env­i­ron 51 075 m² de la zone d’utilité publique à la zone agri­cole, alors que 6805 m² de ce secteur, en zone d’utilité publique, étaient néces­saires pour l’accès des véhicules au gym­nase et pour la con­struc­tion rationnelle du pro­gramme du gym­nase» et «les accès en trans­ports publics au gym­nase néces­si­taient la créa­tion de nom­breux et onéreux (entre 6,7 et 7,8 mil­lions de francs) arrêts de bus régionaux le long de la RC440 et du ch. de Riond-Bochat.»

Qu’en dit le syn­dic d’Echallens, Jean-Paul Nicoulin? «En 2016, le Plan directeur can­ton­al exigeait en effet le genre de com­pen­sa­tion aux­quelles nous avons dû recourir, explique-t-il. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Mais quoiqu’il en soit, la solu­tion de Court-Champ est plus avan­tageuse finan­cière­ment pour la com­mune, car elle ne néces­site pas d’aménagement pour le trans­port des étu­di­ants, amé­nage­ments dont une par­tie auraient été à nos frais aux Trois-Sap­ins.»

Tous les Chal­len­sois sont-ils con­va­in­cus par ces argu­ments et par la per­ti­nence d’un gym­nase à Court-Champ?

- Patrick Mori­er-Genoud — 

A consulter 

*Le préavis Munic­i­pal du 18 jan­vi­er 2016: PM_2_Adoption_PPA_Crepon_Modif_PGA

** Le procès-ver­bal de la séance du Con­seil com­mu­nal du 28 avril 2016: 20160428_PV

Le mécanisme de compensation

Share This